Alberto Burri (1915 - 1995)

Né à Città di Castello en Italie, Alberto Burri (1915 – 1995) est l’un des plus grands artistes plasticiens de l’art informel européen. Après ses débuts en 1945, Burri oriente son parcours vers l’abstraction (1948), utilisant des matériaux non conventionnels. Il participe à la XXVIe Biennale de Venise (1952) et, en 1953, il est le seul italien à participer à l’exposition Younger European Painters au musée Solomon R. Guggenheim à New York, sous l’impulsion de James Johnson Sweeney. Il participe également à plusieurs documenta à Kassel (1959, 1964, 1982).

Burri est considéré comme un des artistes contemporains ayant bouleversé les conventions picturales. Il se concentre sur le constructif et se dirige vers l’utilisation des matériaux usuels et pauvres tels que les sacs en toile de jute, le plastique, le bois, le sable ou encore le goudron. Burri intègre ces composants dans ses créations par diverses actions : collages, lacérations et combustions. À cet instant, le plasticien entre dans une nouvelle phase créative : il modèle les effets de ces réactions et devient en quelque sorte le maître du jeu en contrôlant le processus de passage d’une matérialité à une autre.

En 1978, Alberto Burri crée la Fondation Palazzo Albizzini « Collezione Burri », composée de deux grands bâtiments, le Palazzo Albizzini et l’Ex Seccatoi del Tabacco, à Città di Castello, en Ombrie. En 2017, la Fondation Burri inaugure un nouvel étage dans les hangars de séchage de l’ancienne manufacture de tabac (Ex Seccatoi del Tabacco), dédié au répertoire graphique.

Célèbre pour ses recherches incessantes sur les procédés et les matériaux non conventionnels, Alberto Burri aborde les techniques de création graphique comme un laboratoire, un nouveau terrain d’expérimentations. La Grafica, qui fait intégralement partie de son processus créatif, précède, suit et est parfois simultanée de sa production d’œuvres plastiques, notamment ses peintures. Exécutée en petites séries, elle révèle les extraordinaires compétences manuelles de l’artiste et son aptitude à l’expérimentation constante. Elle incarne la traduction graphique de ses recherches sur la matière.